...j'écris sur la matière qui m'a écrit. ...scrivo della materia che mi ha scritto. Erri De Luca

La pièce Cuntruversa di Valdu Nieddu, portée par la troupe du Fiumorbu "I Stroncheghjetta", fut écrite en 2006 par Marcu Biancarelli. Si l'ensemble de l'œuvre fut réalisé en langue corse, des scènes originales étaient également en français. Elle fut jouée à une quinzaine de reprises en 2006 et 2007. Nous la présentons ici en version bilingue.

Toussaint, un écrivain corse, suit une thérapie chez son psychanalyste. A mesure que son discours se poursuit, tous les protagonistes apparaissent, qui sont en réalité l'incarnation de ses délires et de ses obsessions. En racontant ses névroses, Toussaint les met en scène, leur donne une réalité. En lieu et place de son récit, nous assistons à ses psychoses, jouées les unes après les autres. Les troubles de Toussaint sont en fait un mélange de névroses identitaires et existentielles : elles se nourrissent de racisme, de violence et de satyrisme. Le psy lui-même, qui lui propose du viagra plutôt qu'un remède, et qui s'amuse de ses histoires de cul plutôt que de lui venir en aide, est à l'image des déviances qui le taraudent : il n'est d'ailleurs pas interdit de penser que ce docteur est lui-même un des démons intérieurs de l'écrivain…
Traduit du corse par Paul Desanti.